Quinzaine de l’environnement : PLAIDOYER POUR LE CIVISME ENVIRONNEMENTAL

Les rideaux sont tombés, lundi dernier au Palais de la Culture, sur les activités de la Quinzaine de l’environnement qui se sont tenues du 5 au 17 juin. L’événement était présidé par le ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, Housseini Amion Guindo. La rencontre a enregistré la présence des anciens ministres et de nombreux acteurs du secteur de l’environnement.
Le 17 juin est consacré à la lutte contre la désertification dont le thème de cette année était intitulé : « 25 ans, cultivons l’avenir ensemble ».
« Après 20 ans d’exercice, cette vaste campagne d’information et de sensibilisation en faveur de la protection de l’environnement et de l’amélioration du cadre de vie est devenue la vitrine des actions de mon département pour un changement de comportement », a déclaré Housseini Amion Guindo qui s’est dit heureux de constater que la Quinzaine de l’environnement est devenue un évènement en faveur des actions de mise en œuvre de la politique nationale de protection de l’environnement. Pour le ministre Guindo, cette édition était celle des grands défis. A cet effet, il a précisé que ces défis sont notamment liés à l’organisation matérielle, à la mobilisation populaire, à la sécurité et à l’appropriation des techniques et technologies dans le domaine de la protection de l’environnement.
En outre, le ministre Guindo a rappelé que cette année, les activités ont été organisées autour de deux importants thèmes : « la pollution de l’air » pour le 5 juin et « 25 ans, cultivons l’avenir ensemble » pour le 17 juin.
Parlant du déroulement de la Quinzaine de l’environnement, Housseini Amion Guindo a indiqué que durant deux semaines, il y a eu des conférences, des séances de formation, des leçons modèles, des visites de terrain, des actions de démonstrations, des émissions audiovisuelles, des activités de sensibilisation et d’information, des activités de salubrité et d’hygiène et des journées de reboisement. « Ce riche programme nous a permis d’identifier les opportunités et initiatives permettant de réussir notre mission au bénéfice de tous », s’est réjoui le ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable. Au-delà de cette édition, dira-t-il, l’ambition est d’identifier les campagnes de communication et de sensibilisation dans le but de susciter et pérenniser le civisme environnemental. Il a, enfin, saisi l’occasion pour remercier l’engagement du président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta. Il n’a pas manqué de saluer l’accompagnement constant des partenaires techniques et financiers pour la réussite de l’évènement.
La cérémonie de clôture a été marquée par les sketches sur l’interdiction de la coupe du bois, la remise des diplômes et attestations de reconnaissance à 500 personnalités du Mali, la remise des kits d’assainissement à des ONG, GIE, et associations partenaires.

Mariam F. DIABATE

Pocket